L'ArticleMédias AssociésCommentairesAutres articles

Suis-je responsable de la santé du voisin ou de la mienne ?

Conscience de Soi
Retour aux articlesRetour aux articlesLes Citations - Blog - Institut Aurovida - Lausanne

Puisque le sujet est lancé et que nous avons abordé le lien, les choix, le monde d’avant, abordons la vaccination puisqu’elle est présentée comme l’incontournable pour retrouver le monde d’avant et pour que la vie reprenne. Abordons le sujet sans peur et sans reproche !  Puisque l’objectif est de penser et dialoguer sans se fâcher. Êtes-vous prêts à voyager avec moi, pour un voyage intérieur ? Une autre manière de voyager. Je vous propose le voyage dans notre conscience. En son « Âme et Conscience », dit-on, lorsque nous avons un choix important à faire.

Actuellement le voyage que je propose n’est pas autant d’actualité que le voyage au-delà de nos frontières. Ce dernier semble être au centre de toutes les préoccupations et de tous les esprits.
La plupart des personnes prennent des décisions et font des choix, non pas parce qu’elles ont un problème de santé ou par peur de tomber malade, mais parce qu’elles veulent voyager. La vaccination, un acte pourtant médical est actuellement totalement banalisé. Quelles pourraient être les réelles motivations, de quasiment toute une population, derrière ce besoin de voyager ?  Que signifie le voyage ?

Je tiens à repréciser, que je ne suis pas pour ou contre les vaccins. Je suis vaccinée, depuis l’enfance, et je ne tiens pas à vous informer de mes décisions. Mes interrogations ont simplement comme intérêt une réflexion commune pour nos sociétés. Au-delà de cette thématique très actuelle, en ce qui me concerne, tous les sujets sont intéressants et méritent d’être discutés, d’être mis à plat pour évoluer. Je prends ce thème du vaccin et du voyage car il a été un sujet d’actualité et le sera peut-être encore lorsque vous me lirez. Le choix de revisiter, de repenser, de mettre de la conscience peut s’appliquer à tous les thèmes de notre vie… C’est un mode de fonctionnement, un mode de vie.

Prendre conscience de nos réelles motivations, que l’on fasse la vaccination ou pas, permettrait de s’appuyer sur cette situation pour apprendre à se connaître. Cela permet de faire des choix, non pas réactifs mais en conscience, d’aller plus loin et de chercher le réel besoin qui motive nos choix, la réelle sensation.
Toute situation permet une introspection, des prises de conscience de soi. Quels que soient nos choix, ils nous permettent un questionnement et de prendre position. En effet, tout choix porte à conséquence. Et si le choix que nous faisons de nous faire vacciner, plutôt que de nous libérer, nous mettait en prison ?
Cette auto-analyse me semble indispensable, au quotidien, pour tous les actes de notre vie. Quels que soient nos choix, lorsqu’ils sont pensés, cela permet de mieux en accepter les conséquences.

Voici quelques réflexions que nous pourrions nous faire :

  • Si je veux absolument voyager, pourquoi ai-je besoin de sortir des frontières de mon pays ? 
  • Qu’est-ce qui fait que je me sens piégé si je ne voyage pas ? 
  • Est-ce que cette sensation de prise au piège réveille mes peurs, mes angoisses ? 
  • Est-ce que je me sens prisonnier parce que je ne peux plus quitter mon pays ? 
  • Est-ce une réalité ? Ai-je de la famille à l’étranger dont je serais coupé ?
  • Est-ce que sans vaccination je ne pourrais plus voyager, est-ce une réalité ou une idée véhiculée ; alors qu’actuellement je voyage grâce à un test ?
  • Si je dois absolument me faire vacciner, car imposé par la loi, cela sous-entend que le test que je fais actuellement ne sert à rien et qu’il n’est pas fiable ? 
  • Dois-je me conformer à la majorité ou suis-je libre de mes choix ? 
  • Suis-je réellement protégé avec un vaccin alors que je ne sais pas quelle sera la réaction de mon corps ? et que je ne ressens pas le besoin de me faire vacciner ?
  • Est-ce normal que de nombreuses personnes se permettent de me poser des questions sur ma santé alors que je ne les connais pas ? 
  • Que se passe-t-il, pour qu’actuellement ces personnes se permettent de s’immiscer dans ce qui auparavant était de l’ordre du secret médical ? 
  • Avons-nous ouvert une porte de pandore ?

Beaucoup de questions peuvent se poser et chacun de nous, en fonction de nos croyances, notre vécu, nos antécédents médicaux etc… nos réponses seront différentes et à respecter. Cependant personne ne peut y répondre à notre place.

Jusqu’à présent chacun était responsable de sa santé.
Il y a encore un an, personne n’était montré du doigt parce qu’il était né avec une fragilité, dans une « famille à cancer », avec des risques d’inflammation, une maladie héréditaire, une immunité basse… parce qu’elle était à risque… de faire des angines, des sinusites, des pneumonies… et j’en passe, tous les ans.
Ce domaine était privé et protégé, aucune discrimination n’était possible, et si discrimination était faite, par rapport à l’aspect physique (personne en surpoids par exemple) tout le monde était d’accord pour s’en offusquer. C’était le tôlé général.
Mais que se passe-t-il pour que nous soyons obligés de surveiller notre voisin et lui demander s’il a fait la fameuse injection !! Alors que la liberté de chacun serait de ne pas avoir à dévoiler notre vie privée. Serions-nous prêts à nous assoir sur toutes nos valeurs et faire de la discrimination en lien avec un choix de vie ? Celui de se vacciner ou non ?

Notre santé a toujours été notre responsabilité personnelle et individuelle.
Si une personne prend soin de sa santé depuis des années, doit-elle être responsable de la santé de son voisin qui n’en a peut-être jamais pris soin lui-même !
Est-elle responsable du fait qu’il soit né plus fragile qu’elle ? Ne devrait-elle pas plutôt encourager le plus vulnérable à prendre soin de sa santé lui-même ? N’est-ce pas à lui d’être responsable de son corps ? Évidemment nous sommes tous inégaux face aux aléas.

Depuis quand croit-on à l’égalité ? Même sur le plan de la santé, et quoique nous fassions, nous ne serons jamais égaux. Nous arrivons tous sur terre imparfaits avec des fragilités et chacun devra assumer et se protéger de ses fragilités. Mon voisin devrait-il porter la responsabilité de ma maladie ? Ne serait-ce pas plutôt mon corps qui n’a pas su faire face et se défendre ?
En effet, le voisin contagieux, pour autant qu’il soit conscient, restera chez lui pour ne pas transmettre ses germes. Comme de tout temps.

Bien sûr il serait toujours possible de culpabiliser les personnes asymptomatiques. Mais une personne asymptomatique va-t-elle contaminer toutes les personnes qu’elles croisent ou plutôt celles dont l’immunité est fragile ? Une fois de plus, nous sommes dans une société où il semble difficile de prendre la responsabilité de soi-même. Être conscient de soi ne semble pas toujours une évidence. Il est plus habituel de penser que l’autre est responsable de nos malheurs. Une manière très subtile de le culpabiliser.
Ne pourrait-on pas prévoir des aides pour les personnes qui se sentent vulnérables afin qu’elles soient prises en charge et être aidées à renforcer leur santé, leur immunité. Éventuellement les accompagner pour désamorcer les peurs, souvent justifiées en ce qui les concernent ?

Dans le cas qui nous intéresse, renforcer notre santé :

  • Par une augmentation de l’immunité,
  • Par nos pensées, en prenant soin de détecter les peurs et de les neutraliser (la peur fait baisser les défenses du corps)
  • Par notre confiance en notre vie et notre destin.

Des études l’ont démontré, la meilleure défense est notre force intérieure. Notre force intérieure augmente notre immunité, notre conscience, notre confiance, nos pensées.

Et si nous concentrions nos énergies sur la foi en nous et en nos capacités ? Car dès notre premier souffle nous sommes en danger de mort. À tout moment, tout peut s’arrêter. Avant d’avoir peur de mourir ne pourrions-nous pas penser à vivre !

Nous voudrions revenir au monde d’avant. Mais avons-nous les mêmes comportements et critères de choix ? Sont-ils libres et conscients ou motivés par des peurs ?
Nous voudrions revenir au monde d’avant. Mais avons-nous les mêmes comportements et critères de choix ? Sont-ils libres et conscients ou motivés par des peurs ?

Cet article fait parti de la Collection :

La pensée créatrice - Fondement de la société ?

Découvrir la Collection

© Alice Duruz - 2020

© Alice Duruz - 2020

Médias associés à l'Article

Commentaires

Pour laisser un commentaire, ce n'est pas bien compliqué... Trois possibilités s'offrent à vous :

  1. Identifiez-vous soit au moyen de l'un de vos comptes Disqus, Facebook, Twitter ou Google en cliquant sur le logo correspondant ;
  2. Créez votre compte Disqus en indiquant simplement votre nom, courriel et mot de passe sous "Ou inscrivez-vous sous Disqus" ;
  3. Enfin, si aucune de ces solutions ne vous convient, laissez un commentaire en tant qu'invité. Pour ce faire, rédiger votre commentaire et sous "Ou inscrivez-vous sous Disqus", cochez la case "Je préfère publier en tant qu'invité" et indiquez ensuite votre nom et votre courriel.

L'Institut Aurovida se réjouit de vous lire !

Bonne lecture à toutes et à tous.

Les autres articles de cette Collection

Avons-nous perdu la joie d’échanger nos pensées ?

La pensée créatrice - Fondement de la société ?

Institut Aurovida - Blog - Avons-nous perdu la joie d’échanger nos pensées ?
Collection 14
Sommes-nous en perte de conscience pour devenir, tels des logiciels informatiques, incapables de nuance, de tolérance ? Je vous propose des pistes de réflexions.
Quels sont nos pensées, nos échanges, en sommes-nous conscients ? En voulant le « monde d’avant », mettons-nous en place un nouveau monde qui nous échappe ?
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection

Allons-nous vers un nouveau paradigme ?

La pensée créatrice - Fondement de la société ?

Institut Aurovida - Blog - Allons-nous vers un nouveau paradigme ?
Collection 14
Alors que nous voulons maintenir le monde d’avant, nos choix vont-ils créer une nouvelle société, avec de nouveaux critères basés sur notre santé ?
Quels sont nos pensées, nos échanges, en sommes-nous conscients ? En voulant le « monde d’avant », mettons-nous en place un nouveau monde qui nous échappe ?
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection

Un monde en perpétuel changement !

La pensée créatrice - Fondement de la société ?

Institut Aurovida - Blog - Un monde en perpétuel changement !
Collection 14
Comment imaginer revenir au monde d’avant ? Existe-t-il ? Certaines prises de conscience le permettent-elles ? Est-ce une utopie ? Que de questions ouvertes…
Quels sont nos pensées, nos échanges, en sommes-nous conscients ? En voulant le « monde d’avant », mettons-nous en place un nouveau monde qui nous échappe ?
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection

Découvrez aussi...

Entre Stupeur et satisfaction

Institut Aurovida - Blog - Entre Stupeur et satisfaction
Laissez-vous emporter par les mots et découvrez ensuite comment on bascule de l’infamie à une apothéose de joie. Qu’est-ce qui a changé ? Je vous propose de vivre en direct le décodage de ce que j’ai vécu, il y a 3 semaines. Un cheminement de pensées et d’émotions. Un exemple concret de prise de Conscience de Soi.
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection

L’aventure !

Une vie, une aventure !

Institut Aurovida - Blog - L’aventure !
Collection 15
De quelle aventure s’agit-il, lorsqu’on n’est pas soi-même un explorateur ? Quel rapport entre l’aventure et la conscience de Soi ?
Oser le voyage de la conscience et devenir des aventuriers. Sommes-nous tous amenés à devenir des explorateurs pour traverser la Vie, libérés de nos peurs ?
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection

Avons-nous perdu la joie d’échanger nos pensées ?

La pensée créatrice - Fondement de la société ?

Institut Aurovida - Blog - Avons-nous perdu la joie d’échanger nos pensées ?
Collection 14
Sommes-nous en perte de conscience pour devenir, tels des logiciels informatiques, incapables de nuance, de tolérance ? Je vous propose des pistes de réflexions.
Quels sont nos pensées, nos échanges, en sommes-nous conscients ? En voulant le « monde d’avant », mettons-nous en place un nouveau monde qui nous échappe ?
Lire la suite de l'ArticleDécouvrir la Collection
Créé par
Kayaleh | Communication Globale - Agence spécialisée dans la Communication et le Marketing Digital