L'ArticleMédias AssociésCommentairesAutres articles

Entre Stupeur et satisfaction

Conscience de Soi
Retour aux articlesLes Citations - Blog - Institut Aurovida - Lausanne

L’impact des mots. C’est un mouvement, dans l’air puisqu’il s’agit d’un son qui touche le corps, l’être… L’impact des mots, je le vois comme une pierre qui tombe dans l’eau. Un mouvement s’amorce, la pierre a d’abord touché l’eau et les mouvements continuent ensuite, des vibrations qui vont loin, bien après que la pierre ait touché le fond. Les mots sont ainsi, ils touchent d’abord notre être et continuent à opérer, à évoluer à l’intérieur de nous, comme l’eau continue à bouger après la chute de la pierre.

Des mots qui continuent à évoluer à l’intérieur de nous ! Et oui, au sens propre, ils avancent et cheminent en nous. Au sens figuré, ils nous permettent d’avancer dans notre vie, de « grandir » et de nous transformer. En deux mots, ils nous permettent d’évoluer. Laisser entrer une idée, la laisser avancer en nous, se laisser toucher par elle ? Voilà deux manières de laisser le mot "évoluer" faire son œuvre en nous. "Évoluer" c’est donc sortir de ce qui est figé ! Nous sommes en vie dès que nous continuons à évoluer. Dans les deux sens du terme, tant que nous avançons et que nous nous posons des questions.

C’est ainsi que je ressens les mots. Leur impact, parfois à notre insu, est plus ou moins visible. Certains mots créent des émotions visibles d’autres, invisibles à nos yeux, bouleversent cependant notre réel. Cela modifie quelque chose dans notre corps, que ce soit sur le plan physiologique, émotionnel, intellectuel ou spirituel. Cela crée une émotion. Dans certaines philosophies, les émotions sont liées à l’élément "eau". Lorsque que les mots nous touchent, est-ce l’eau de notre corps qui est touchée, l’eau dans nos cellules, notre ADN qui est touchée ? Qu’est-ce qui est réellement touché ? Comme la pierre qui tombent dans l’eau, les mots entrent en nous et continuent leur avancée. Quelle chance, tout est alors possible avec les mots ! Mais attention, comme nous le savons tous, ils sont également une arme qui peut être fatale.

Mais revenons aux mots, car s’il est prouvé que les mots peuvent modifier notre ADN, (cf.: article : Modifier son ADN et apaiser sa souffrance par les mots!) il serait intéressant d’en savoir plus.  Quel est ce pouvoir des mots ? Est-ce uniquement le sens littéral du mot qui agit sur notre ADN ou également le son, cette vibration du mot, la voix qui le prononce, la musicalité ? Je vous parlerai dans un prochain article d’un chercheur passionné qui a démontré que les sons, la musique modifiait notre ARN et notre ADN. La musique a ce pouvoir et les mots également. Dans les deux cas, cela a été démontré scientifiquement. Quel est le dénominateur commun entre les mots et la musique ? La musique va faire appel au ressenti. Les mots, s’ils agissent sur nous comme la musique, par leur musicalité, auront également un impact par leur signification. C’est un domaine immense, un thème sans fin, il me faudrait un temps sans limite pour faire toutes les recherches qui me passionnent et vous les transmettre… Ça viendra ! Je garde toujours espoir…

Mais revenons à Stupeur et Satisfaction car je m’égare … Vous trouverez bientôt la raison de cette mise en bouche. Avec moi, il faut de la patience, je plante un décor et ensuite je déroule le film. Nous y arrivons.

Pourquoi Stupeur ? Je suis là, innocemment, en compagnie de connaissances, je ne m’attends pas à ce qui va suivre. Les mots que je vais entendre vont me laisser sans voix … donc sans mots ! Eh oui, certains mots peuvent nous priver de mots, tant la stupeur nous gagne. Dans les cas graves, les mots peuvent même rendre muets. C’est l’état de choc. Mais je n’en suis pas là !! Heureusement, c’est plutôt le contraire, après le premier choc, c’est plutôt la prise de Conscience. Prise de Conscience de Soi. Nous y sommes ! Nous sommes tous en route sur ce chemin de Conscience…

Tout commence par cette phrase, qui m’est dite de source sûre :

« On utilise ce que vous écrivez sur votre blog pour faire des séances de thérapie, ainsi que pour animer des stages ».

C’est l’occasion d’un retour sur soi intéressant. Plusieurs émotions me traversent alors. Sur l’instant, j’en reste abasourdie, comme étourdie par l’information. Je suis ensuite fâchée, voire vexée. « Comment on utilise ce que j’écris !!! »

Mais ce que j’écris C’EST MOI ! C’est toute ma vie,
le concentré de mes études, de mon métier d’infirmière, de lymphothérapeute, d’enseignante, mon expérience professionnelle, les cinquante mille drainages lymphatiques pratiqués au cours de ces trente dernières années, mes recherches personnelles, mes formations, mes lectures, mes expériences, mes joies, mes épreuves, mes deuils, ma rigueur, ma discipline, mon intuition, mon chemin intérieur, mon introspection, mes prises de conscience, ma quête spirituelle, le résultat de mes choix de vie, de ma foi, de mes méditations… et de beaucoup d’abnégation. C’est toute ma vie, ce sont mes vies.

Ce que j’écris, c’est l’aboutissement de centaines d’heures de recherche et d’écriture. Mes textes sont lus et relus par mes deux relectrices et correctrices,
Ana et Mercedes, que je salue au passage. Mes textes sont formatés et mis en ligne par Jean-Léonard Kayaleh, précieux webmaster, indispensable au maintien de la qualité de mon site, et de son blog. Mais, tout cela a un coût ! Car je tiens à ce que je publie soit bien présenté, attractif et que ce soit lu avec plaisir par le plus grand nombre de personnes. Le but est de transmettre une autre vision du monde ! Et je m’y donne avec passion et enthousiasme. C’est un travail immense.

En deux mots, ma première réaction est totalement primaire et très basique. J’ai la sensation d’être utilisée et presque volée. J’aurais pu en rester là, en vouloir au monde entier. Un monde sans scrupules où tout est bon pour gagner de l’argent sur le dos des autres. En effet, personne ne m’a contactée pour obtenir l’autorisation d’utiliser mes écrits ou pour me proposer de les utiliser en échange de droits d’auteur 😲

Mais comme tout est juste dans ce qui arrive, c’est ma conviction, je poursuis ma réflexion. Vient alors un deuxième sentiment. Prendre Conscience de Soi, c’est sentir ce qui se passe en soi. S’observer et tirer parti de la situation pour avancer plutôt que de se lamenter… Les mots continuent donc leur évolution en moi et accèdent à un autre niveau. Ouf !! Je quitte le plancher des vaches.

Que se passent-ils ? Qu’y a-t-il de positif dans cette situation ? Que dois-je apprendre, comprendre ? Ce sont des questions que je me pose immédiatement… Mise en pratique de mes préceptes ! L’exercice se fait naturellement car ma vie est une suite d’événements plus ou moins agréables que je traverse. Ils me donnent plus de force et augmentent les racines de la confiance en moi.

Mes écrits sont utilisés, à mon insu, par d’autres thérapeutes pour accompagner leurs patients. Ils sont également utilisés pour animer des stages. Après l’effroi, quelle conclusion puis-je en tirer ? Si ce n’est que ce que j’écris est intéressant, bon, attractif, agréable à lire et aide à faire évoluer les mentalités. Mon but est d’éveiller les consciences, d’encourager chacun à se poser des questions, à faire des prises de conscience. Prise de conscience de soi, de la vie, de notre vie. Je comprends aussi que mes articles ont de la valeur. C’est à moi de l’estimer. Tout travail mérite salaire. En janvier 2020, ma décision avait déjà été prise, je ne pouvais plus continuer ainsi. Mes soirées, mes week-ends et mes vacances sont consacrés au blog, je n’ai plus de temps libre depuis des années ! Je ne suis plus en équilibre. Il me faut être rémunérée pour ce travail de recherche et d’écriture, pour pouvoir m’y consacrer en semaine… comme tout un chacun.

Après un premier temps de vexation, est venu le deuxième temps. Un temps de fierté, de reconnaissance et de joie. Je remercie toutes les personnes qui me lisent, qui se posent des questions, qui parlent de moi et de ce que j’écris, qui me citent dans leurs sources, qui font ainsi circuler l’information et contribuent à l’évolution de tous. Je remercie les personnes qui utilisent ce que j’écris, elles me confirment que mes écrits ont de la valeur et qu’il est tant que je sois rémunérée pour mon investissement. Leur attitude me confirme que la décision prise en début d’année est juste et justifiée.

Il aura fallu plusieurs mois pour la mise en place de cette nouvelle plateforme payante. Comme rien n’arrive par hasard, j’ai su que mes écrits étaient utilisés par des professionnels alors que le webmaster travaillait déjà sur le projet. Ce que j’avais ressenti comme un vol au départ, est devenu une magnifique nouvelle, une magnifique confirmation, ce que j’écris a de la valeur. Les écrits, les idées doivent circuler, à moi de choisir sous quelle forme afin de maintenir mon équilibre. Cet équilibre qui m’est si cher et que je prône auprès de chaque patient, à chaque séance de drainage lymphatique.

Il semble que je sorte là du domaine purement lymphatique. Mais est-ce si différent de faire circuler la lymphe dans le corps que de faire circuler des idées dans le monde ?

Tout doit circuler dans ce monde. La vie est mouvement, circulation. Les idées sont faites pour être propagées, mais aussi transformées comme une pâte à modeler. Elles continuent alors à évoluer, s’agrémenter et à s’enrichir. Les idées figées sont vouées à la mort et sont synonymes d’obscurantisme. Être adulte, selon moi, c’est être capable de ne rien figer, avoir assez de réflexions personnelles pour ne plus avoir besoin de s’appuyer sur des dogmes. C’est se faire assez confiance pour se laisser guider par l’ouverture de notre cœur et par notre intuition.

Les idées circulent, c’est de l’oxygène pour nos cerveaux, c’est de la vie en partage.

Je vous ai partagé une mise en pratique d’une attitude à la vie. C’est ainsi que j’appréhende chaque situation.

C’est ce je vous propose de développer dans les ateliers « Conscience de Soi », afin de vivre votre vie en dépassant les habitudes sclérosantes, oppressantes, limitantes, en quittant un présent et un passé douloureux pour retrouver la fierté d’être vous-même.

© Alice Duruz - 2020

© Alice Duruz - 2020

© Alice Duruz - 2020

Médias associés à l'Article

Commentaires

Pour laisser un commentaire, ce n'est pas bien compliqué... Trois possibilités s'offrent à vous :

  1. Identifiez-vous soit au moyen de l'un de vos comptes Disqus, Facebook, Twitter ou Google en cliquant sur le logo correspondant ;
  2. Créez votre compte Disqus en indiquant simplement votre nom, courriel et mot de passe sous "Ou inscrivez-vous sous Disqus" ;
  3. Enfin, si aucune de ces solutions ne vous convient, laissez un commentaire en tant qu'invité. Pour ce faire, rédiger votre commentaire et sous "Ou inscrivez-vous sous Disqus", cochez la case "Je préfère publier en tant qu'invité" et indiquez ensuite votre nom et votre courriel.

L'Institut Aurovida se réjouit de vous lire !

Bonne lecture à toutes et à tous.

Découvrez aussi...

Un peu de Soi… Un peu d’Alice...

Un premier livre aura marqué mon destin ! Intellect, activités manuelles et créativité auront été les différentes facettes d’une même pièce. Faire du drainage lymphatique, une suite logique. Tout était-il déjà prémédité avant ma naissance ? Prise de conscience de soi, je vous invite dans mon univers…
Lire la suite de l'Article
Créé par
Kayaleh | Communication Globale - Agence spécialisée dans la Communication et le Marketing Digital